top of page

8 stratégies pour aider votre enfant à mieux apprendre

Les parents ont un rôle essentiel dans les apprentissages scolaires de leurs enfants. Le temps en classe est important ; c’est là où l’élève découvre, apprend, interagit, s’exerce. Néanmoins, l’éducation scolaire ne cesse pas aux portes de l’école !

L’accompagnement dans les devoirs, l’écoute des difficultés et la consolidation des savoirs sont primordiaux. Voici 8 stratégies faciles à suivre pour faciliter les apprentissages scolaires.


1. Donnez à vos enfants un sentiment de contrôle

Ne faites pas à la place de vos enfants, donnez-leur de l’autonomie, laissez-les tester des choses, discutez avec eux des attentes, des conséquences, des implications de leurs expériences. Le sentiment d'une plus grande autonomie leur donnera un sentiment de contrôle qui les motivera à acquérir du savoir et à expérimenter des choses, en les rendant plus responsables de leur scolarité.


Vous ne devez pas pour autant les laisser livrés à eux-mêmes ; laissez leur savoir à quel moment vous êtes disponible pour les aider lorsqu’ils éprouvent des difficultés dans leurs apprentissages.


2. N’entrez pas en conflit avec vos enfants

L'une des clés pour motiver vos enfants à travailler dur est d’essayer d’éviter d’entretenir des relations de pouvoir avec eux (par exemple en évitant de dire répétitivement “tu aurais pu faire mieux”, “quand j’avais ton âge…”, ou en évitant de comparer avec les frères et sœurs, etc.).


Ainsi, ils seront davantage réceptifs à vos conseils, ils seront plus enclins à se confier à vous, et ils n’auront pas peur d’être dévalorisés. Pour inciter votre enfant à faire ses devoirs, mieux vaut lui proposer ouvertement votre aide (par exemple en préférant lui demander de quoi il a besoin ou comment vous pouvez l'aider) que le menacer (“fais tes devoirs sinon…”).


3. Développez une routine stable pour le travail scolaire

La mise en place de routines dans la vie de famille permet d’éviter des conflits. Par exemple, il peut être entendu que les devoirs s’effectuent entre 17h et 19h, et l’habitude ancrée n’est ainsi pas remise en question. Pour favoriser ce moment, vous pouvez aménager un endroit en zone d’études sans distraction. Les routines établies ne sont pas figées, et doivent parfois être renforcées ou modifiées.

4. Transmettez à vos enfants des compétences en planification et en organisation

Les préadolescents et les adolescents peuvent se sentir dépassés, frustrés et stressés en raison des exigences auxquelles ils sont confrontés à l'école. Transmettez-leur vos compétences en planification et en organisation ! Nous prenons souvent ces compétences comme innées, alors que nous les avons acquises par transmission et expérimentation. Vous pouvez par exemple leur montrer comment décomposer des tâches complexes en des tâches plus petites (et donc plus faciles à gérer).


La planification est une compétence organisationnelle qui réduira le stress de vos enfants lié à l'école et aux examens. La planification consiste à créer des listes de tâches à accomplir dans un délai défini. De cette façon, vos enfants éviteront de procrastiner et apprendront à accomplir les tâches une par une au lieu de les laisser jusqu'à ce qu'il soit si tard qu'ils se sentent dépassés !


5. Lisez régulièrement avec vos enfants

La lecture est un facteur important dans l’apprentissage dans tous les domaines. La lecture aide non seulement les enfants à développer leur imaginaire et à enrichir leur syntaxe et leur vocabulaire, mais aussi à apprendre à traiter des notions nouvelles et à améliorer la communication formelle. Vous pouvez à ce sujet consulter notre article sur les difficultés de lecture au primaire.


Lisez fréquemment à votre enfant, demandez lui de lire à haute voix, laissez-le choisir le livre qu’il souhaite. Créez un temps de lecture en famille où tout le monde se concentre sur la lecture pendant 20 minutes par jour. En remplissant votre logement de matériel de lecture (romans, bandes dessinées, affiches, journaux, magazines, etc.), vous créerez une atmosphère de lecture qui montrera aux enfants à quel point la lecture est importante.


6. Encouragez une communication ouverte et sincère

Encouragez votre enfant à exprimer son opinion sur ce qui se passe à propos de son éducation. Renseignez-vous sur ce qu'il apprend à l'école, plutôt que sur ses résultats aux tests. Demandez-lui de vous enseigner ce qu'il a appris à l'école : le fait de traduire la leçon dans ses propres mots l'aidera considérablement à retenir ce qu'il a appris.


Créez une atmosphère ouverte où il se sent à l'aise pour exprimer ses goûts, ses aversions ou ses préoccupations. Lorsqu'il partage son opinion, assurez-vous de valider ses sentiments - même si vous n'êtes pas d'accord. Lorsque les enfants ont l'impression que leur opinion n'a pas d'importance ou qu'ils sont bloqués, ils sont susceptibles de se désengager du processus d'apprentissage. Les bons élèves savent que leur opinion compte et se sentent rassurés de pouvoir être ouverts sur leur expérience éducative sans être jugés, rabaissés, découragés ou ignorés. Écoutez votre enfant, et élaborez des commentaires constructifs plutôt que des critiques !


7. Prenez en compte les intérêts de votre enfant

Lorsque l'apprentissage engage les enfants dans des domaines qui les intéressent, l'apprentissage devient amusant. Si vous voulez aider votre enfant à être motivé dans ses apprentissages, encouragez-le à explorer des sujets qui le passionnent. S'il aime les dinosaures, aidez-le à trouver des livres à ce sujet. Ensuite, mettez-le au défi d'identifier ses cinq dinosaures préférés et d'expliquer pourquoi il a choisi chacun d'eux ! Vous serez étonnés de constater à quel point il peut apprendre vite !


8. Encouragez différents styles d'apprentissage

Chaque enfant a des préférences et des styles d'apprentissage qui correspondent le mieux à sa manière d'apprendre : certains sont plus orientés vers le visuel, d’autres l’auditif, d’autres encore le kinesthésique. Par conséquent, certains enfants préféreront relire plusieurs fois la leçon, la réciter à voix haute, réaliser des schémas, faire des fiches, apprendre en jouant à l’instituteur, faire des exercices, travailler seuls ou en groupe, marcher tout en étudiant, ou encore utiliser des moyens mnémotechniques, etc.


Certains enfants ont un style d'apprentissage dominant, tandis que d'autres préfèrent apprendre en utilisant un mélange de styles d'apprentissage. Un style d'apprentissage n’est pas juste ou faux, mieux ou pire. Vous pouvez aider votre enfant à découvrir ses styles d'apprentissages préférés, et utiliser diverses techniques pour améliorer son rythme et sa qualité d'apprentissage.


Conclusion : Il est essentiel que l’enfant se sente soutenu et valorisé dans ses apprentissages, parce que la démarche d’apprendre véritablement de nouvelles choses suppose des remises en question, la commission d’erreurs et une sortie de sa zone de confort. Un sentiment de sécurité affective doit être entretenu par les parents via l’accompagnement pédagogique offert à l’enfant, en parallèle de l’école. Un enfant qui se sent en sécurité et qui n’a pas l’impression qu’il sera moins aimé s’il ne réussit pas, est plus apte à s’engager sereinement dans les aventures de l’apprentissage authentique !


Komentáře


bottom of page