top of page

Pourquoi développer l'apprentissage actif ?

La pédagogie active encourage les élèves à être plus actifs et autonomes dans les apprentissages scolaires. Cette méthode induit un changement de paradigme dans la manière d'enseigner, et cela exige généralement des enseignants davantage de créativité et une gestion de classe différente. Cette méthode est-elle pour autant pertinente ? Quels en sont les avantages ? Pourquoi et comment les enseignants peuvent-ils développer concrétement l'apprentissage actif de leurs élèves ?



Le cône d'apprentissage d'Edgar Dale


Le cône d'apprentissage (ou cône d'expérience) est un modèle d'apprentissage développé par Edgar Dale dans les années 1940. Il est basé sur l'idée que les élèves apprenent plus efficacement lorsqu'ils sont activement engagés dans un processus d'apprentissage.


Le cône est divisé en différents niveaux, chacun représentant une expérience spécifique d'apprentissage. À la base du cône se trouve l'expérience physique, suivie par l'apprentissage auditif, visuel et enfin abstrait. Chaque niveau a ses propres avantages et inconvénients lorsqu'il s'agit d'apprendre et de comprendre de nouvelles notions.


Le cône permet d'offrir une représentation visuelle de la façon dont différents supports pédagogiques peuvent être utilisés pour créer une expérience d'apprentissage efficace. Edgar Dale suggère en ce sens que la manière la plus efficace d'apprendre quelque chose est par l'expérience directe, suivie par l'observation, la lecture et l'écoute, et enfin par l'instruction verbale : les élèves se souviennent d'environ 10% de ce qu'ils lisent, 20% de ce qu'ils entendent, mais 90% de ce qu'ils font.


Ce modèle est discutable mais l'essentiel à retenir est que l'apprentissage proactif, comme le partage, la discussion, l'échange et l'application d'informations, permet généralement aux élèves de retenir plus de connaissances que l'apprentissage passif, uniquement centré sur ce que dit l'enseignant.



Les avantages de l'apprentissage actif


En leur offrant ainsi la possibilité de participer plus directement au processus d'apprentissage, les élèves peuvent acquérir une meilleure compréhension du matériel présenté. Nous pouvons aussi identifier beaucoup d'autres avantages à l'apprentissage actif qui permet, en autres, de (d') :


  • Développer des compétences collaboratives

En travaillant en petits groupes, les élèves peuvent collaborer sans hiérarchie, coopèrer, et apprendre à interagir ensemble pour produire un travail commun.


Les élèves peuvent initialement résister au passage à l'apprentissage actif - après tout, il est facile de s'asseoir en classe et de prendre des notes jusqu'à ce que le cours soit terminé.


L'apprentissage actif tire les élèves de leur zone de confort en créant un environnement où la prise de risque est encouragée. Lorsque les élèves sont plus à l'aise pour partager leurs avis, soutenir leurs arguments et s'appuyer mutuellement sur les idées de chacun, ils gagnent en confiance en eux.


  • Améliorer l'engagement et la pensée critique

Les élèves qui apprennent activement sont plus engagés et motivés par leur apprentissage. Qu'il s'agisse de résoudre un problème, de débattre d'un sujet ou de rechercher des informattions, ils apprennent mieux à "jouer" avec les idées et à se forger une compréhension durable des notions.


Dans un monde où les fausses informations circulent, la capacité d'identifier une source légitime ou de repérer un argument défectueux est importante. À l’assimilation passive des informations succède la responsabilité de s'engager activement et de s’appuyer sur des sources fiables.


Lorsque les élèves apprennent à partager des idées, ils apprennent à construire des arguments plus solides, à contester les présomptions et à mieux reconnaître les erreurs de raisonnement.


  • Favoriser la créativité et la résolution de problèmes

Dans une salle de classe d'apprentissage actif, les élèves travaillent sur des projets collaboratifs et peuvent plus facilement, au fil du temps, prendre conscience de la façon dont la réflexion individuelle peut s’articuler aux échanges collectifs et conduire à des solutions plus novatrices aux problèmes.


À travers des travaux pratiques d’équipe, un pouvoir d’agir est donné aux élèves dont ils ne disposent pas lors des cours plus classiques. L’apprentissage actif et centré sur le groupe vient ainsi encourager le processus de résolution de problèmes, mais aussi la communication et la coopération, reconnues comme des compétences particulièrement importantes à acquérir pour les emplois futurs.



Quelques idées d'activités d'apprentissage actif


Vous êtes enseignant, et ces derniers temps, vous manquez un peu d'inspiration pour dynamiser vos activités en classe ? Alors voici quelques idées d'apprentissage actif à essayer avec vos élèves pour la fin de l'année scolaire...


  • Think-pair-share, Circle-the-Sage, Brainwriting

"Think-Pair-Share" est la solution à la situation que chaque enseignant rencontre lorsqu'il pose une question en classe et que ce sont toujours les mêmes élèves qui répondent !


Posez une question ouverte ou un problème à votre classe et, dans un premier temps, demandez aux élèves de réfléchir seuls à une réponse (think). Ensuite, regroupez les élèves en binôme (ou plus), et amenez-les à partager, discuter, s'entendre sur une réponse (pair). Puis, composez des petits groupes de 3-4 élèves pour qu'ils échangent sur leurs idées. Enfin, demandez à un membre de chaque groupe de restituer leurs réflexions devant la classe (share).


Cet exercice permet aux élèves de confronter leurs points de vue, de s’ouvrir à d’autres façons d’envisager une même question, d’apprendre à communiquer, à débattre, à trouver un consensus et à synthétiser une réflexion.


"Circle-the-Sage" est aussi une stratégie très efficace pour inciter les élèves à répondre à une question. Vous posez une question en classe, puis demandez à chaque élève qui peut y répondre de se lever. Tous les autres élèves choisissent un camarade de classe et écoutent l'explication.


Les élèves les plus performants, qui connaissent déjà le contenu, ont la possibilité de le prouver et d'acquérir en même temps de précieuses compétences en communication. En parallèle, les élèves qui ont mal assimilé une notion peuvent écouter comment leur camarade va leur expliquer.


Vous avez probablement déjà essayé le "brainstorming", mais avez-vous essayé le "brainwriting" ? Dans cette approche, les élèves ont le temps de proposer leurs propres idées individuellement avant de les partager à haute voix ou de les rendre publiques sur un tableau blanc.


Construire un espace pour la réflexion individuelle et une mise en commun des idées permet aux élèves les plus timides de s’exprimer.


  • D'autres activités de coopération et de collaboration entre les élèves

Vous pouvez aider les élèves à renforcer leur confiance en eux en leur demandant d’enseigner à leurs camarades de classe. Commencez par les réunir en petits groupes. Attribuez à chaque élève du groupe un sujet différent à explorer - ils vont ensuite se regrouper pour travailler avec les élèves des autres groupes qui explorent la même idée. Une fois le concept maîtrisé, les élèves retournent dans leur groupe et tout le monde partage une nouveau sujet de réflexion.


La cartographie collaborative est aussi un excellent moyen pour les élèves de se décentrer de leurs perspectives individuelles et d'apprendre des autres. La cartographie va leur permettre de relier des idées et des concepts, à l’occasion d’un projet de groupe par exemple.


À la fin d'un cours, vous pouvez aussi régler une minuterie et demander aux élèves d’écrire succinctement un bilan sur ce qu’ils ont appris, sur ce qu’ils ont préféré lors de l'activité, ou encore d'écrire une question qu’ils n’ont pas osé poser.


Cette activité permet aux élèves de réfléchir à l'apprentissage et de développer leurs compétences en écriture. C’est aussi l’occasion pour vous d’obtenir un feedback sur la compréhension des élèves sur les notions enseignées. Vous pouvez en ce sens également demander à vos élèves de dessiner une image qui représente ce qu'ils ont appris pendant le cours. Le dessin va inciter les élèves à visualiser leur compréhension et à appréhender leur apprentissage sous un angle différent.


  • Questions à discuter, à débattre et jeux d'improvisation à faire en classe

En début de cours, proposez aux élèves de poser une question chacun en rapport avec le thème qui va être abordé en classe. Cela permet de motiver les élèves, et vous aide à façonner votre cours.


Vous pouvez aussi écrire des questions sur des feuilles de papier. Faites passer les feuilles aux élèves afin qu’ils les complètent chacun leur tour. Le premier élève rédige une réponse, puis passe la page à son voisin qui propose une nouvelle réponse, et ainsi de suite. Des contributions multiples aident à construire une compréhension plus complète d’un sujet. Votre classe peut ensuite examiner les réponses et identifier les éléments manquants et effectuer une synthèse.


Pour inviter les élèves à développer des argumentaires, posez une question de type “Pour ou contre ?” (la légalisation du cannabis, la peine de mort, l’uniforme à l’école, etc.). Proposez ensuite à quelques élèves de jouer devant la classe un affrontement de discours entre ceux qui jouent le rôle “pour” et ceux qui jouent le rôle “contre”. Cet exercice améliore la capacité de s’exprimer à l’oral, celle de défendre un point de vue nuancé et d’écouter les autres.


Vous pouvez aussi demander aux élèves de se rencontrer en binôme quelques minutes, et de partager des informations sur un sujet ou leur argumentaire pour un projet à venir. Au fur et à mesure qu'ils présenteront leurs arguments plusieurs fois à plusieurs, les compétences et les perspectives de présentation des élèves évolueront.


La correction par les pairs est un autre exercice d'apprentissage trés stimulant pour les élèves qui échangent les brouillons de leurs essais, propositions, etc. puis font des commentaires et formulent des questions les uns pour les autres.


Vous pouvez enfin essayer de tester comment les élèves peuvent appliquer leur compréhension d'un problème ou d'une position théorique. Après avoir exploré un sujet, montrez-leur une citation à ce sujet qu'ils n'ont jamais vue auparavant. Leur tâche sera de comprendre le point de vue de la personne autrice de la citation - et de le justifier auprès de la classe. Les élèves peuvent débattre de cette question en petits groupes de discussion avant d'entamer une discussion avec toute la classe.


Cette liste d'activités d'apprentissage actif est loin d'être exhaustive. L'objectif commun à ces différentes activités est d'inciter chaque fois les élèves à être plus engagés dans leurs apprentissages afin de favoriser la rétention des connaissances et développer plusieurs compétences.


Conclusion. Le changement de paradigme d'un enseignement centré sur l'enseignant à un enseignement centré sur l'élève oblige les enseignants à assumer de nouveaux "rôles" (tels que des facilitateurs, des entraîneurs) afin de créer un environnement qui encourage les élèves à s'approprier plus profondément leurs apprentissages.


Comments


bottom of page